Qui suis-je

Valérie Richard
Experte en développement personnel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Reconnais ton étoile et suis la, elle ne brille que pour toi »

Je suis née à la campagne en Charente-Maritime, 16 mois après mon frère et 2 ans après le mariage de mes parents. Ils venaient d’acheter une ferme. J’arrivais trop tôt. Ma mère n’avait pas le temps de s’occuper de moi. J’étais seule la plupart du temps, dès mon plus jeune âge.

C’est ma mère qui gérait et dominait à la maison, mon père était plutôt effacé, et parfois en colère. Je me suis sentie très seule durant mon enfance et surtout pas importante, puisque je ne recevais pas d’attentions. Je suis devenue extrêmement timide et renfermée, sans que personne ne s’en inquiète. Mon estime de moi était bien basse.

De cette solitude, j’ai gardé la capacité d’émerveillement face aux petits riens de la vie, je faisais des heures de vélo pour aller débusquer les violettes au début du printemps.

Cette enfance difficile m’a donné la détermination pour partir de ma région natale, devenir autonome,  m’assumer et être libre financièrement, bref  devenir quelqu’un et prendre ma place.

 

J’ai fait des études d’informatiques, période à laquelle j’ai découvert avec joie et enthousiasme la vie étudiante et avec elle, la liberté d’être, de me découvrir, de rencontrer des filles et des garçons de mon âge.

Puis j’ai réalisé mon rêve : habiter dans Paris. Je me rappelle avec émotion mon petit appartement avec poutres apparentes entre Saint Michel et Odéon. J’avais un bon job, des amis, un amoureux. Je vivais dans une certaine insouciance.

 

Puis mon frère est tombé gravement malade. J’allais souvent le voir à l’hôpital, nous avions développé au fil des années une belle complicité. Quand il a rejoint les étoiles, j’ai décidé d’acheter un appartement avec mon compagnon de l’époque et de faire un enfant. Emeraude est née 2 ans plus tard, pour notre plus grande joie à tous. Mais son papa n’était pas le compagnon de mes rêves, nous nous entendions bien mais je ne vibrais pas, je ne m’enthousiasmais pas. Une partie de moi ne vivait pas vraiment. Je suivais déjà cette étoile qui brillait au-dessus de ma tête et me disait de suivre le chemin de mon âme.

Nous nous sommes séparés quand elle avait 2 ans.

Je travaillais à l’époque chez un grand constructeur informatique et je gagnais bien ma vie, un des objectifs que je m’étais fixé. Là aussi, je commençais à me sentir en décalage avec les valeurs de cette entreprise et des personnes qui la composaient : trop de paraitre, de mensonges, d’hypocrisie et de pouvoir.

 

En juillet, j’ai pris l’avion avec ma fille pour retrouver une amie habitant Berlin. Un soir, en dinant avec mes amis sur un bateau, j’ai rencontré celui qui allait devenir « l’homme de ma vie ». 1 mois plus tard, nous partions en vacances tous les 2 et 4 mois plus tard, je suis allée le chercher au terminal des bus avec ses valises pour venir vivre chez moi, avec moi. Nous avons vécu 14 ans d’histoire passionnelle , merveilleuse souvent, douloureuse parfois, intense tout le temps. Le seul moyen de stopper la fusion a été de se séparer. Entre temps, 2 magnifiques enfants étaient nés à la maison.

De voir mon compagnon faire le métier de ses rêves m’avait donné envie de faire la même chose. Certes je gagnais bien ma vie dans l’informatique, mais j’avais envie d’une activité professionnelle épanouissante et exaltante. J’ai démissionné de mon travail sans savoir réellement ce que j’allais faire ensuite. Tout m’intéressait. Même le bilan de compétences effectué me disait que je pouvais tout faire ! 

J’avais toujours souffert de ma timidité et de ma réserve. Dans cette société, afin de conjurer ce mauvais sort, et lasse de faire de la technique, j’avais réussi à obtenir un poste de commercial, en me disant : « là je serais obligée de parler aux gens et je guérirai ». C’était ma méthode de l’époque ! Cela m’a généré surtout beaucoup de stress et de pression. Par contre, au passage, j’ai appris à aimer mes clients, à avoir envie de comprendre leur mode de fonctionnement, leur façon de penser. C’est donc naturellement que je me suis tournée ensuite vers le développement personnel et l’accompagnement des personnes . C’est ainsi que je me suis formée à la PNL (IF-PNL), au coaching (International Mozaik), à la formation (Cesi), à la Biodanza (Ecole d’ile de France), à la Loi d’Attraction (Marcelle Della Falle), à la méthode des 2 points(Frauke Kaluzinski), à la thérapie émotionnelle (Isabelle Filliozat) et au tantra (Sudheer Roche).

Je ne connaissais pas la Loi d’Attraction à l’époque, pourtant devant ma détermination à accompagner les autres, la vie m’a présenté un formateur qui m’a pris sous son aile, puis une société de formation qui m’a fait intervenir en entreprise sur les thèmes de la communication, du management et du stress. J’étais lancée dans ma nouvelle activité indépendante de coach et formatrice.

Un jour j’ai lu cette phrase : « choisis un travail que tu aimes et tu ne travailleras plus un seul jour de ta vie ! » et ce qui m’est venu c’est la danse. Je suis allée à un atelier de Biodanza et cela m’a tellement passionnée que j’ai immédiatement démarré la formation pour devenir facilitatrice.

 

La séparation d’avec le père de mes enfants a coïncidé avec le lancement de mes nouvelles activités de Biodanza , de coaching et de formation. Je me suis retrouvée seule avec ma grande fille de 14 ans, mon fils de 10 ans et ma dernière fille de 6 ans, en pleine création de mes nouvelles activités.

Comme d’habitude, j’ai endossé le costume de superwoman pour gérer à la fois mon entreprise, mes enfants, la maison, l’argent, les amours, …Cela me fait penser à la chanson de Charles Aznavour : mes amours, mes amis, mes emmerd

Parfois je m’asseyais sur les marches de l’escalier pour pleurer quand la mission devenait trop lourde. J’ai réussi à rester dans notre belle maison, j’ai racheté ma part, j’ai organisé des ateliers à la maison. J’ai réussi à tout gérer et à réaliser mon but : faire ce que j’aime et gagner de l’argent avec. Cependant, je culpabilisais souvent de ne pas être une mère parfaite, trop tendue, trop pressée, pas assez présente, même si j’étais toujours là pour résoudre les difficultés qui ne manquaient pas de se présenter. Aujourd’hui mes enfants me remercient tous d’être si autonomes, je n’ai pas tout raté !

Puis un jour, un ami m’a montré le film le secret et ce fut une révélation : mes pensées créent ma vie ! Tout le monde semblait déjà le savoir autour de moi et je me demandais, puisqu’ils en avaient connaissance, pourquoi ne vivaient-ils pas la vie de leurs rêves ?

J’ai acheté tous les livres existants sur la Loi d’Attraction afin de comprendre :  pourquoi si cela était si simple en théorie, cela devenait-il beaucoup plus difficile à appliquer concrètement ?

Puis j’ai suivi une formation. J’ai animé un 1er atelier, il y avait 12 personnes qui m’ont demandé quand était le prochain. Ma vie entière a changé. Depuis que j’avais quitté l’informatique, j’avais fait beaucoup de développement personnel : travail sur les émotions, thérapies, quête de vision, huttes de sudations, travail avec les contes, et j’en avais assez de remuer la souffrance de mon enfance, ce qui ne faisait que la ramener dans mon présent.

Ma principale croyance limitante était : la vie est difficile. Grâce à l’application régulière des outils de la Loi d’Attraction, les choses sont devenues plus faciles, les relations plus fluides, les situations plus légères. J’ai compris que la vie est telle qu’elle est et que se focaliser ses aspects difficiles ne fait que les amplifier. Je me suis rendu compte que 90% de mes pensées étaient négatives. Alors j’ai décidé de porter mon attention encore et encore sur la beauté de la vie.

Auourd’hui, je fais ce que j’aime, j’expérimente dans ma vie des outils, processus, propositions diverses, puis je les partage avec joie et motivation.. Je crée ma vie chaque jour et je ne conçois pas la vie autrement. J’ai découvert une créativité immense en moi.

En lisant tous ces livres sur la loi d’attraction, je ne trouvais pas de pistes concrètes pour me dépatouiller avec mes activités et mes 3 enfants de manière légère et joyeuse. Alors, un de mes rêves d’enfant est revenu à la surface ; celui d’écrire des livres. Puisque les livres que je lisais ne me semblaient pas assez concrets, j’ai décidé d’écrire mon propre livre. Au terme de 2 ans de processus personnel (oui il y a toujours à apprendre et à grandir quand on s’engage dans un processus de développement personnel) et d’écriture, j’ai eu l’immense joie d’éditer mon 1er livre, « Vivre selon la LOi d’Attraction » publié aux Editions Exergue, un livre très pratique . Enfant, je voulais apporter la joie de vivre à ma famille, adulte, j’ai décidé de l’apporter à beaucoup plus de personnes.

Puis j’ai réalisé que la cause principale de la souffrance dans cette vie et de l’impossibilité de réaliser ses rêves est liée d’abord à un manque d’estime de soi. De plus, j’avais encore des progrès à faire dans ce domaine. J’ai donc écrit et édité un 2eme livre « 30 jours pour augmenter  l’estime de soi » publié aux Editions Le courrier du Livre. Là encore, ce fut une profonde transformation en moi, au fur et à mesure que j’ai écrit ce livre. Je continue, aujourd’hui, à augmenter chaque jour mon estime de moi en me donnant de l’amour et de la reconnaissance. J’ai découvert que l’amour de soi est la base pour  une vie heureuse, épanouie et qui nous ressemble !

 

Maintenant, j’ai commencé à vivre la seconde moitié de ma vie et je me sens belle, vivante, épanouie, bien dans mon corps et dans ma tête la plupart du temps. J’ai envie d’apporter ma pierre à un monde en péril, partagé entre un bel éveil des consciences et un attachement acharné aux valeurs et habitudes d’autrefois. Pour moi, ce monde a besoin d’ouverture de cœur, de retour au naturel, de connexion profonde à l’humain.

Je crois que l’avenir appartient au féminin pour changer ce monde et lui apporter de la douceur, de la joie, de l’amour et de la spiritualité. Alors j’entreprends ce travail sur moi de continuer mon chemin d’accompagnatrice et d’entrepreneur (se), tout en étant fidèle à mes valeurs féminines d’accueil, de sensibilité, d’empathie et de bienveillance. C’est le sujet de mon 3ieme livre , « Osez(enfin penser à vous) : 9 étapes pour passer de la femme qui s’oublie à la femme épanouie » publié aux Editions Le courrier du Livre.

 

Ce livre accompagne les femmes à créer leur vie en étant fidèles à leurs valeurs féminines. C’est aujourd’hui mon chemin, et celui dans lequel j’ai envie d’accompagner d’autres femmes. J’ai trop longtemps fonctionné avec beaucoup de yang pour gérer à la fois le travail, la maison, les enfants, et le reste et cela m’a épuisé. J’aime me sentir pleinement femme et apporter les belles qualités féminines au monde. Je crois que si les femmes deviennent féminines, conscientes de leur puissance, solidaires, pleinement aimantes, elles changeront le monde. Et tout cela pour co-créer avec les hommes le monde de demain !

 

Parfois, j’envie les personnes qui ne se posent pas de questions et vivent leur vie paisiblement. Mais j’ai choisi un début difficile, avec des manques, de souffrances, des difficultés, et c’est ce qui me permet aujourd’hui d’être forte et tranquille et joyeuse en face de la vie, car je sais qu’elle me veut du bien. C’est aussi ce qui me permet de comprendre les personnes qui viennent à moi, car j’ai vécu la même chose dans mes cellules.

J’ai tapé sur des coussins, pleuré, souffert, marché sur le feu, marché sur le verre, cassé une planche avec ma main, fait une quête de vision 4 jours dans la montagne, pour comprendre petit à petit que la clé pour vivre le bonheur que je recherche réside en moi et dans ma joie !

Je suis convaincue que chacun possède en lui-même les ressources pour avancer sur son chemin d’évolution personnelle.

J’accompagne par mon écoute, et ma créativité les personnes sur ce beau chemin, parfois si difficile quand on est seul.

Mon but est de partager ma formidable énergie de vie pour réhabiliter notre nature profonde qui est la paix, la joie de vivre et l’amour

Valérie RICHARD